accueil du site

Accueil > En direct du festival ! > Jour 2 : Miniyamba / Et nous jetterons la mer derrière vous

Jour 2 : Miniyamba / Et nous jetterons la mer derrière vous

Mardi 17 novembre / Maison de quartier de Doulon

C’est la maison de quartier de Doulon et le sourire de ses animateurs qui nous accueillent en ce deuxième jour du Festival du Film de l’Éducation à Nantes. Un café ? Avec un sucre, oui, merci.

Commençons, sans tarder. Connaissez vous Miniyamba ? C’est un court métrage de Luc Perez qui raconte le voyage d’Abdu qui, comme des milliers de personnes à travers le monde, quitte son pays pour rejoindre l’Europe afin de faire connaître sa musique.

Le mardi après-midi, c’est cinq classes de 4e du collège de la Colinière qui nous rejoignent pour la projection de Miniyamba. Bousculades, rires, cris d’effroi : on ne manque pas de réactions dans le public. A la fin du film, un temps leur était accordé pour qu’ils puissent échanger ensemble sur leurs émotions, leurs remarques, désaccords et ressentis en lien avec le film.

Ils ont ainsi appris que Miniyamba a été réalisé avec une technique propre au réalisateur grâce à des pastels gras et de l’acrylique sur papier. Ils ont également constaté que la musique était très présente dans le film. En effet, celle-ci a été enregistrée au Mali et que tous les sons ont été fabriqués à partir d’instruments maliens, y compris un homme qui marche dans le désert, un bus, le vent, la mer... Dans Miniyamba, par exemple, Abdu joue avec un N’goni, un luth typiquement malien.

Dans un second temps, chaque classe était elle-même divisée en plusieurs petits groupes afin de faciliter des temps d’échanges et ainsi leur permettre de débattre sur des questions d’actualité : la France est-elle un pays tolérant ? A-t-on le droit de partir où l’on veut ? Pourquoi part-on ? Qui sont les différents migrants dans le monde et leurs parcours ? Il est parfois difficile pour ces élèves de prendre position, d’argumenter leurs choix et de l’expliquer ensuite aux autres.

Nous mettons en place un jeu qui consiste à se positionner d’un coté ou de l’autre d’une rivière invisible tracée au sol afin de répondre à la question posée : d’accord ou pas d’accord ? Il faut faire son choix et l’expliquer aux autres : un élève peut changer de place autant de fois qu’il le souhaite s’il trouve un argument pertinent. Une jeune fille s’indigne alors « Mais, dans la vie, on ne peut pas changer d’avis comme ça constamment : il faut faire des choix ! ". Ses camarades se chargeront eux-même de lui expliquer que changer d’avis est un droit et nous ajouterons que ce petit jeu lui donne la possibilité de se forger un esprit critique.

La journée s’est poursuivie avec la projection du film-documentaire Et nous jetterons la mer derrière vous réalisé par quatre amis : Noémi Aubry, Clément Juillard, Anouck Mangeat et Jeanne Gomas. Tourné en super 8, ce documentaire retrace le parcours de plusieurs migrants vers l’Europe d’après leurs témoignages. Dans plusieurs pays du Moyen-Orient et de l’Asie centrale, on jette de l’eau derrière celui qui s’en va pour qu’il revienne en bonne santé.

Durant plus d’une heure, nous traversons avec eux ces villes non-lieux et ces zones frontières accompagnés de leurs rêves, de leurs peurs et surtout beaucoup d’espoir. C’est l’histoire d’une Europe, de ses réalités, de ses frontières et de ses polices : d’un exil.

A la suite de cette projection, Clément Juillard présent parmi nous, a accepté de répondre aux diverses interrogations du public. C’est devant une salle attentive et avec une simplicité déconcertante qu’il répond aux questions en commençant par expliquer ses choix durant le tournage, sa rencontre et son amitié avec les migrants de son documentaire et les difficultés qu’il a pu rencontrer à traiter un sujet aussi sensible. Un public captivé, ému et directement concerné par se film qui touche notre actualité. Afin de clôturer cette belle journée pleine de voyages, chacun se verra rapprocher sa chaise de l’autre afin de discuter un court instant de ce qu’il vient d’entendre ou simplement écouter, réfléchir et, surtout, ne pas oublier.

A demain !

SPIP | Site réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0