accueil du site

Accueil > En direct du festival ! > Les Échos du Festival du Film de l’Éducation : le bilan

Les Échos du Festival du Film de l’Éducation : le bilan

Deux semaines de festival riches en émotions à Nantes et Saint-Nazaire

La 6ème édition des Échos du Festival du Film de l’Éducation est presque terminée. Du lundi 16 au vendredi 27 novembre, les membres et organisateurs du festival des CEMÉA de Nantes et de Saint-Nazaire ont apporté leur pierre au succès de cette 6ème édition. Quelques chiffres.

Le festival du Film de l’Éducation c’est :

  • Une dizaine d’organisateurs des CEMÉA sur 15 jours de festival dont 6 services civiques hyper motivés.
  • Plus d’une vingtaine de militants présents chaque semaine.
  • 5 films à l’affiche et 4 films invités.
  • 6 projections de films à Nantes et 6 à Saint Nazaire. Soit 344 minutes de projections, plus de 5h de films au total.
  • 12 temps d’échanges et de débats organisés avec des publics différents après chaque séance.
  • Au moins 30 canettes d’Ice Tea consommées en deux semaines.
  • Beaucoup de sandwichs et trop de bonbons.
  • 9 articles publiés sur le site internet du festival et 1341 visites du site au mois de novembre.
  • Plus de 150 photos prises pour chaque événements.
  • 22 litres de café.
  • Des centaines de km parcourus à pied, en tramway, en vélo ou en voiture chaque jour entre les différents lieux du festival (non, je n’ai pas vraiment compté).
  • 23 coups de gueule poussés (indistinctement pas les services-civiques eux-mêmes ou leurs encadrants).
  • 74 fous-rires nerveux.
  • 148 fous-rires spontanés.
  • 154 changements de stations de radio en voiture à Saint-Nazaire pour trouver le 92FM, en vain.
  • 184 bâillements intempestifs (surtout sur les 2 derniers jours).
  • 234 "tchin" des spectateurs qui viennent se servir un verre au buffet après chaque projection.
  • 1,2 kg de fond de teint pour masquer les cernes du matin.
  • Plus de 550 spectateurs sur l’ensemble des deux semaines du festival.
  • 9 structures d’accueil pour chaque film dont 4 maisons de quartiers et des milliers de sourires accompagnés d’un accueil chaleureux de tous les animateurs et professionnels de chaque lieux.
  • 22 litres de sueur dépensés.
  • 19 moments de stress contenu.
  • 24 moments de panique déclarée.
  • 39 moments de sourires apaisés.
  • 4237 « Ça va ? » entendus chaque jours par le coordinateur du festival attentif au bien-être de tous les organisateurs.

Voilà pour le quantifiable. Pour le reste, le festival c’est aussi : des contacts professionnels noués, des moments inoubliables, des réalisateurs et des personnalités rencontrées, des échanges passionnants avec le public, un apprentissage terrain et temps réel pour les services civiques, un engagement du secteur éducatif et associatif, et bien sûr des moments inoubliables (oui, je l’ai déjà dit).

Le festival n’est pas tout à fait terminé et continue avec l’édition du Mans qui a lieu du 1er au 3 décembre 2015 où nous vous attendons toujours plus nombreux. Nous vous retrouverons l’année prochaine pour de nouvelle aventures à Nantes et Saint-Nazaire.

Merci à l’équipe des CEMÉA pour l’organisation de ce festival. Merci aux professionnels, bénévoles et animateurs qui nous ont accueillis chaque jour. Merci au public et à leurs échanges constructifs. Merci à tous.

SPIP | Site réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0